01 SEPTEMBRE UTMB 170 KMS

RETOUR PAGE DERN INFOS


RESULTATS COMPLETS


SITE UTMB


CR DE YANN


"Un rapide débrief de ma course.
Comme tu as pu le voir j'ai décidé d’arrêter la course. Dans ma tête j'ai pris cette décision après le col Ferret au début de la descente, officiellement je n'ai pu le déclarer qu'à la Fouly. C'est la raison pour laquelle je suis descendu tranquille en marchant.

Je suis parti sur un rythme cool comme à mon habitude sur les longues distances pour tenir le même rythme jusqu'au bout.

A part le départ qui s'est effectué au sec, le reste de la course s'est déroulé sous la pluie en dessous de 1800 puis la neige et le vent au dessus. L'isotherme 0 se situait à 1800. 
Le passage des cols ont été très difficiles. J'ai laissé pas mal d'énergie et de temps pour me tenir au sec et au chaud. Pour la petite histoire, avant la montée du col ferret, le comité de course à décidé d'arrêter l'ensemble des coureurs car les conditions s'étaient trop dégradées et étaient jugées "trop extrêmes" (tu imagines le brief ainsi que l'état de stress des organisateurs et du staff médical).
Nous sommes donc tous passés devant un médecin pour voir si on était apte + vérification du matériel. En haut il y avait 100 km de vent, de la neige. J'y suis allé avec 4 couches + 2 gore tex (donc 6 couches).

Après le col j'ai fait le bilan. Le vent et la neige étaient toujours là en début de descente, je ne pouvais pas voir à 20m. Dès que la neige s'est arrêtée j'ai jeté un coup d'oeil au sommets autours de moi... tous bouchés. Connaissant la fin du parcours, j'ai jugé que partir sur les autres cols de nuit avec des conditions similaires était risqué car je n'était pas sûr d'assurer ma sécurité avec la fatigue, le froid et le terrain glissant.

Pas de regrets et pas de frustration car physiquement et mentalement j'étais prêt. D'ailleurs je n'ai quasiment aucune courbatures donc si je devais préparé un autre ultra je ferais la même prépa. Les conditions météo m'ont été défavorable, mais c'est la montagne et pas de chance car à 3 jours près c'était le temps idéal. Et pourtant toute mes sorties longues dans le jura et en auvergne ont été faites sous la pluie. Mais entre 40/50 kil avec de mauvaises conditions et 170kil, il y a une grosse différence et je n'étais pas prêt pour cela. Pour le coup, le défi était uniquement physique sans aucune contrepartie niveau paysage, donc pas évident.

Je tiens à remercier toutes les personnes qui m'ont soutenu avant, pendant et après la course."



Un mot de Yann, une semaine avant sa course - "Plus beaucoup de nouvelles de ma part depuis ma course à Millau en mai et pourtant...depuis je n'ai pas chômé niveau entrainement. Je pense être affûté comme jamais: moins de 60 kil sur la balance (et pourtant je mange) et je nage dans mes pantalons en 38. 


J'ai fait un gros bloc de sports croisés afin de faire du volume sur la période Mai - Juin avec à la clé le VentouxMan (distance half Iron Man) et le défi Monte Cristo. 

Puis sur Juillet Août, j'ai attaqué ma prépa spécifique Ultra tout en gardant le vélo de route pour faire du volume sans me blessé. Je me suis même permis de faire l'étape du tour Briançon - Izoard : 180km de vélo 3500 de D+ pour ma 2ème sortie vélo à plus de 100 bornes.

Là je peaufine les détails pour le matériel et je descends en volume d'entrainement pour être prêt et frais pour l'UTMB.     

J'espère que ça va bien se passer. Je te tiendrai au courant de ma course.
Le départ se fera le 1er septembre à 18h..."










Hors-Stade