JEAN-JACQUES

RETOUR PAGE DERN INFOS 


ETAT-CIVIL

 BLANC Jean Jacques né le 10 septembre 1966 à Chateaurenard

 Divorcé, papa de deux filles : Fanny (29/07/1995) et Amélie (11/05/1998).

 PROFESSION

 Je suis technicien d'atelier en Biotechnologie chez Sanofi-Aventis depuis 2001, mais j'ai commencé a travailler à 16 ans et j'étais ouvrier agricole jusqu'à mon entrée à l'usine.

 PASSE SPORTIF

 Très tôt mon grand père maternel m'a inculqué les valeurs du sport, le goût de l'effort et le besoin de travailler encore et toujours. A 8 ans j'ai commencé par le football à l'olympique Eyraguais (où mon grand père était dirigeant avec le curé, tout une époque...), puis à 14 ans j'ai rejoint le club de mon village (Boulbon) auquel j'étais très attaché. J'y ai joué jusqu'à 33 ans sans jamais manquer une saison.

 Même si je pratiquais le football, j'ai toujours aimé courir, notamment durant la trêve ou l'inter-saison, c'est donc tout naturellement que lorsque j'ai mis un terme à ma carrière de footeux,  je me suis retrouvé à courir 2 ou 3 fois par semaine. Entrainé par des amis qui participaient à des courses sur route, j'ai fini par me retrouver un jour avec un dossard et par attraper le virus.

 COURSE A PIED

 Ma première course aux Baux de Provence où je termine 170e mais je me régale et l'esprit convivial et l'ambiance générale (contrairement à celle qui règne désormais autour du football) me donne envie de poursuivre l'aventure. La même année je participe à quelques petites courses et à Marseille-Cassis, où je réalise 1h 36'. En 2005, alors que ma fille ainée pratique la natation et s'entraîne régulièrement à Beaucaire, je découvre le club Courir à Beaucaire. Sous leurs couleurs je participe à de nombreuses courses, environ une douzaine par an. (J'en suis à 182, fin 2015).

En 2010, je rejoins le FCB, où l'ambiance familiale qui y règne me convient parfaitement.

 MES MEILLEURS SOUVENIRS

 Il y en aurait beaucoup tant la course à pieds m'a apporté, que ce soit à l'entraînement ou en compétition, si je dois n'en sortir que quelques uns :

 - Le marathon de Paris en 2006 oû je réalise 2h 48'56 '' , mais surtout je traverse la capitale avec mon camarade de club Alain GERMAIN, pendant 35 kms (Alain s'éteindra un peu sur le final mais termine tout de même en 2 h52') Un grand moment où pendant plus de 2h passées côte à côte nous nous sommes peu parlé mais nous nous sommes beaucoup dit !

 - La participation aux Championnats de France de 10 kms la même année à Morlaix (29). Le voyage et le séjour dans une magnifique région avec mon fan club (ma femme et mes filles..) et la sensation de participer à une course de très haut niveau. Je termine 420e en 35' 54''. Nous sommes plus de 3000 vétérans au départ et c'est la bagarre tout le long. Fantastique !

 - Bellegarde en 2007 où encore une fois, avec mon ami Alain nous nous retrouvons en tête de la course après 1 km. Je vais mener la course pendant près de 6 kms avec un groupe de 5 coureurs accrochés à mes baskets et qui en temps voulu sauront me faire voir qu'ils étaient les plus forts ce jour-là. Je termine néanmoins 3e avec un peu d'amertume, mais avec la sensation d'avoir pris un énorme plaisir.

 - Marvejols-Mende en 2009. La course de toute une région qui vibre derrière cet événement. Un parcours difficile mais que j'ai vraiment apprécié et une ambiance de « Tour de France » avec l'ascension du Goudard et l'arrivée dans Mende. Encore l'impression d'avoir vécu un grand moment.

 - 100 kms de Millau 2012 - Certainement une des plus grandes choses que j'ai pu réaliser à ce jour. Millau ça dépasse le cadre pur de la CAP. Un pèlerinage que tt coureur devrait avoir fait au moins une fois dans sa vie. Au-delà de l'aspect sportif, c'est une aventure humaine unique, un grand moment où l'on se retrouve seul à soi-même. Et puis tout le reste, l'ambiance, les gens, le parcours, le décor ... Millau c'est inracontable en qq lignes, allez-y, vous n'en reviendrez pas pareil.

 LES MAUVAIS SOUVENIRS

 Il n'y en a pas vraiment, la course à pieds ne m'a jamais vraiment déçu. Néanmoins une de mes plus grandes désillusions a eu lieu en 2008,alors que je m'étais préparé pour réaliser 2h45 au marathon d'Annecy et que tout semblait que je pouvais y prétendre (J'avais fait 1h18'55'' au semi de Cavaillon 3 semaines avant) je me suis blessé dans la dernière semaine et j'ai dû me résigner à déclarer forfait le matin même de la course. J'ai tout de même accompagné mes collègues de club qui participaient à cette course et je me souviens encore de la terrible frustration que j'ai pu ressentir en les voyant s'éloigner après le coup de pistolet.

 MES AUTRES ACTIVITES

 Si tous les sports me passionnent,  je suis également très attaché a nos traditions, à mon village et à notre région. J'ai été le président de la société de Saint-Eloi pendant près de 10 ans et j'ai participé avec différents chevaux à toutes les charrettes de la fédération Alpilles-Durance.(ainsi qu'à d'autres..). Cette activité cumulée avec la course à pieds prenant beaucoup de mon temps, j'ai passé le relais il y a qq années, même si je reste à la disposition de l'association.

Comme un rêve de gosse j'ai passé mon permis moto en 2008, et depuis je suis littéralement tombé sous le charme de ce fantastique moyen de me déplacer. C'est devenu mon moyen de locomotion privilégié mais aussi un moyen de réaliser de superbes ballades avec mes amis motards.


 MES PROJETS

 Je devrai plutôt dire mes envies. En fait, rien de particulier si ce n'est de pouvoir le plus longtemps possible pratiquer ce sport aussi simple que magique, qu'est la course à pieds que ce soit en compétition ou tout simplement pour le plaisir de courir dans le cadre magnifique où nous avons la chance de pouvoir évoluer.

Dans un coin de ma tête le rêve de pouvoir participer à des épreuves de grand fond (Diagonale des Fous etc..), alors pourquoi pas un jour si mon physique me l'y autorise ...

 LE CHRONO

 Ce n'est pas la chose dont j'aime le plus parler, car je trouve que ce n'est pas toujours significatif du plaisir pris en course, et qui est le moteur principal de ma motivation. Néanmoins c'est ce qui sert de référence alors pourquoi pas :

·        10 KMS                  -               35'00 Garons 2007

·        Semi-marathon   -     1h18'28 Nîmes 2009

·        Marathon              -            2h46'46 Marseille 2011

·        Marseille-Cassis -     1h20'23 2008

·      Marvejols-Mende -    1h33'34 2009

 

Seconde place, au scratch de JJ à Bédarrides 6 mai 2012,



LES COURSES LES PLUS COURUES

  • Marseille-Cassis (7 fois)

·     La ronde du castellas à Rochefort du Gard (5 fois)







Hors-Stade